Cérémonies liturgiques

Tous les dimanches et fêtes, messe orientée vers le Seigneur à 11h00 dans la forme extraordinaire du rit romain et chant grégorien.

Desservants incardinés dans le diocèse de Fréjus-Toulon :

  • Abbé Alexis Campo, chancelier du diocèse  & chapelain
  • Abbé Jean-Christophe Pélégri

Pour contacter l’abbé Alexis Campo, chapelain : 06 44 13 44 97

Pour contacter sœur Marie du Saint-Esprit, op, présidente de l’Association des Amis de Notre-Dame de Spéluque : 06 28 92 91 16

Dans cette chapelle la messe est dite habituellement dans la forme extraordinaire du rit romain. La configuration des lieux ne permet que des messes célébrées vers l’Orient (soleil levant) sur un autel du Xe siècle.

S’adresser au chapelain ou à la sœur dominicaine pour une visite des lieux ou une demande de célébration de messe. Prévoir d’amener ses propres ornements et vases sacrés.


Réflexions du Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le culte divin, sur le sacré: le cardinal constate que souvent le prêtre ne célèbre plus l’amour du Christ à travers son sacrifice mais célèbre une rencontre entre amis, un repas convivial, un moment fraternel. En cherchant à inventer des liturgies festives nous courons, dit-il, le risque d’un culte trop humain, à la hauteur de nos désirs et des modes du moment. Pour replacer Dieu au centre de la liturgie le cardinal donne deux moyens : le silence et la célébration tournée vers Dieu.

« Se convertir, c’est se tourner vers Dieu, dit le cardinal Sarah, prêtres et fidèles ensemble dans la même direction, vers le Seigneur qui vient. Par cette manière de célébrer, nous expérimentons, jusque dans nos corps, la primauté de Dieu et l’adoration. nous comprendrons que la liturgie est d’abord notre participation au sacrifice parfait de la Croix. J’en ai fait l’expérience ; en célébrant ainsi, l’assemblée, avec le prêtre à sa tête, est comme aspirée par le mystère de la croix au moment de l’élévation ».