S’ils se taisent, les pierres crieront, Lc 19, 40

Elle est veuve, elle est vide l’église. Son profond symbolisme qui parlait alors si haut, il est devenu muet. C’est maintenant un objet de curiosité scientifique  […]. L’église est un musée que visitent les habiles : ils tournent autour, regardent irrévérencieusement et louent au lieu de prier… Hommes grossiers qui croyez que ces pierres sont des pierres, qui ne sentez pas circuler la sève et la vie. MICHELET, Histoire de France, oeuvres complètes,  1974, p. 710.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s