Passer invenit sibi domum et turtur nidum, ubi reponat pullos suos…

Un couple de Huppes fasciées a fait son nid dans une cavité de la façade sud de la chapelle.
Un autre couple d’hirondelles a réactivé un nid fixé sur la voute de la chapelle.
Nous ne pouvons que fredonner la merveilleuse antienne grégorienne de communion du troisième dimanche de Carême dont les paroles sont tirées du psaume 83 : Passer invenit sibi domum et turtur nidum, ubi reponat pullos suos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s